ALERT- Journée Mondiale du Souvenir pour les Victimes de la route: améliorer les actions vitales après un accident

Posted by: on Nov 19, 2016 | No Comments

Aujourd’hui, le 20 novembre, est dédié à la mémoire des millions de personnes mortes ou blessées lors d’accidents de la route, à leurs familles et communautés. Il s’agit aussi d’une opportunité pour réfléchir à un réseau routier plus sûr.

La thématique de cette année ‘Les actions vitales après un accident: Soins médicaux, Investigation, Justice!’ font écho à l’appel pour l’amélioration des soins après accident du Plan international pour la Décennie d’Action (Pilier 5).

Les accidents de la route tuent chaque année environ 1,27 millions de personnes partout dans le monde. Les blessures liées aux accidents de la route sont aussi une des causes majeures d’handicap et créent un fardeau économique considérable sur les personnes affectées, en particulier dans les économies en développement.

En quoi consiste l’aide post-accident?

@ Handicap International Vietnam

Démonstration d’une intervention de soins après un accident (c)Handicap International Vietnam

Le pilier 5 du Plan Mondial pour la Décennie d’Action encourage des actions variées pour sauver des vies et réduire l’impact des accidents directement après leurs survenues:

  • Développer des systèmes de soins pré-hospitaliers et de prise en charge des traumas,
  • Mettre en place un numéro de téléphone national pour les urgences,
  • Fournir des soins de réadaptation rapide et soutenir les personnes blessées et celles endeuillées par les accidents de la route,
  • Développer des programmes d’assurance pour financer l’aide aux personnes blessées ou endeuillées pour minimiser les traumatismes physiques et psychologiques,
  • Encourager des enquêtes minutieuses et fournir une réponse juridique efficace pour les morts et les blessés de la route

Davantage d’actions proposées dans le cadre de ce pilier doivent encourager la recherche et le développement afin d’améliorer la réponse post accident et de développer des mécanismes incitateurs à l’embauche de personnes handicapées.

 Fournir une réponse appropriée pour réduire les traumatismes des victimes

Depuis plus d’une décennie, Handicap International assiste les victimes d’accidents de la route via un ensemble d’interventions inclusives.

Handicap International promeut une approche intégrée de l’assistance aux victimes, basée sur les cadres globaux du développement inclusif tels que la Convention des Nations-Unies relative aux Droits des Personnes Handicapées (CDPH), afin de répondre aux besoins et de faire progresser les droits des personnes handicapées. De plus, Handicap International propose des services, comme les séances de réadaptation, sans discriminer en fonction des causes de handicap. Parmi ses bénéficiaires, beaucoup sont handicapés suite à des accidents de la route, soulignant la nécessité d’une réponse post-accident appropriée pour les victimes de la route.

La probabilité de mourir d’une grave blessure suite à un accident de la route est bien plus élevée dans les pays à faibles et moyens revenus du fait de l’insuffisance des premiers secours sur le lieu de l’accident, de la lenteur du transport des victimes vers un hôpital et de la pénurie d’aide médicale expérimentée dans les centres de soins. Handicap International agit pour améliorer les premiers secours et les services ambulanciers.

Elle développe davantage d’actions pour améliorer les capacités des acteurs locaux (police, volontaires de la Croix-Rouge, volontaires au sein de la communauté, personnels ambulanciers) à fournir une réponse en matière de premiers secours pour les victimes d’accidents de la route, en les référant à des structures de santé adaptées, notamment des services de rééducation, et en développant des mécanismes de réponse aux urgences pertinents au niveau de la communauté.

Parmi ces activités, l’association soutient l’intégration de l’apprentissage des premiers secours au cursus scolaire. De plus, quand ces services sont disponibles, Handicap International promeut l’orientation des victimes vers des services de réadaptation de base et de soutien psychologique, en complément des premiers secours.

Handicap International aborde la sécurité routière de façon holistique, en lien avec les cinq piliers du Plan pour la Décennie d’Action.  A ce jour, Handicap International a contribué de façon significative au développement de Plans d’Action Nationaux de Sécurité Routière, à  l’établissement de Comités nationaux et provinciaux de sécurité routière et à la rédaction et l’approbation de nouvelles législations routières, au Laos, au Cambodge, au Vietnam, en République Démocratique du Congo et au Bénin.

Dans plusieurs pays d’Asie et d’Afrique, les équipes d’Handicap International coordonnent l’organisation d’événements, avec des partenaires locaux, afin de sensibiliser à la Sécurité Routière et aux droits des victimes d’accidents de la route.


Le Plan pour la Décennie d’Action pour la Sécurité routière 2011–2020 a été adopté lors de l’Assemblée Générale des Nations-Unies de mai 2010 (résolution A/RES/64/255), “avec pour but de stabiliser puis de réduire le nombre d’accidents de la route dans le monde en augmentant les activités menées aux niveaux national, régional et mondial”.

Un mécanisme informel consultatif, la Collaboration de la Sécurité Routière des Nations-Unies (UNRSC) promeut et soutient la mise en œuvre de la Décennie.


Pour en savoir plus, visitez le site Internet http://worlddayofremembrance.org/
Lisez le témoignage de Shoudchai Phanthavong, une victime de la route.